Amours perturbées

Occupée – hantée devrais-je dire – par les vampires et autres monstres sexuellement déviants, qui ont retrouvée leur vieille amie à l’occasion de la préparation de la rencontre qui aura lieu ce jeudi 29 à l’Alpha (Grand Angoulême) :

http://www.lalpha.org/fr/lalpha/evenements/3113-nuit-fantastique-rencontre-litterature-fantastique-et-amour

Mon temps est partagé entre la finition du texte et une illustration pour la présentation. Le soir, c’est cinéma thématique ; avoir revu The Lost Boys, An American Werewolf in London, Underworld, Dracula, Morse et The Hunger m’a rappelée à la nostalgique époque de l’écriture du mémoire de master, les oreilles bourdonnant encore d’avoir trop écouté « Cry Little Sister ».

Cela m’évite surtout de penser aux huit heures de routes (aller-retour) et à la salle, micro agrafé, face aux… autres. Je pourrais m’en inquiéter, de l’image que je renverrai – « Jeez, Pearl the archivist’s* goin’ to talk about sex with creatures of the night, woohooh – mais au fond je ne m’en inquiète pas vraiment. L’essentiel est de parler de plaisir, et en ce moment on en a tous besoin, même si on ressemble à un beignet humain.


*Personnage de Blade (Stephen Norrington, 1998).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s